Chronologie


10 juillet 1919 : Pierre Albert Gamarra naît à Toulouse

1927-1931 : élève à l’école du Centre (Toulouse)

1931-1936 : élève à l’école primaire supérieure Berthelot (Toulouse)

octobre 1936 : entre à l’École Normale d’Instituteurs (ENI) de Toulouse

1938 : sort « major » de l’ENI ; est nommé, pour son premier poste d’instituteur, à Lévignac (Haute-Garonne)

août 1944 : débuts comme journaliste, à Vaincre (Toulouse), dans le cadre de la Résistance ; adhésion au Parti Communiste

janvier 1945 : devient journaliste au Patriote du Sud-Ouest (Toulouse)

1948 : La Maison de feu, son premier roman, reçoit le Prix International Charles-Veillon (Lausanne) ; le roman reçoit un accueil critique très favorable

1949 : devient « secrétaire de la rédaction » de la revue Europe (Paris), ce qui implique de quitter Le Patriote du Sud-Ouest, et la région toulousaine ; habite Paris avec sa femme et ses deux enfants

1951 : installation à Argenteuil ; Les Lilas de Saint-Lazare, seul roman de l’auteur qui ne soit pas « méridional » ; L’assassin a le prix Goncourt (sous le pseudonyme de Silvio Michel)

1955 : Le Maître d’école ; le roman connaîtra une vingtaine d’éditions

1957 : Le Mystère de la Berlurette

1961 : L’Aventure du Serpent à plumes, Prix Jeunesse

1962 : Chansons de ma façon ; La Femme de Simon

1964 : Solo, incursion dans le genre fantastique, roman relativement à part au sein de l’œuvre

1966 : Six colonnes à la une ; devient rédacteur en chef d’Europe

1967 : Les Mystères de Toulouse

1970 : La Mandarine et le Mandarin, recueil de fables remarqué ; vers cette période, écrit Mon cartable, l’un de ses textes les plus célèbres

1972 : Le Pont sur la Clarinette

1973 : adaptation des Coqs de minuit, roman publié en 1950, en série télévisée

1976 : Le Sorbier des oiseaux

1977 : devient directeur d’Europe ; La Tarte aux pommes

1979 : Cantilène occitane

1985 : Le Fleuve palimpseste, paru l’année précédente, reçoit le Grand Prix de la Société des Gens de Lettres (SGDL) pour le roman

1990 : Romances de Garonne

1995 : devient président du comité d’Europe

15 juin 1996 : une école primaire portant le nom de Pierre Gamarra est inaugurée à Montauban (Tarn-et-Garonne)

2000 : spectacle à partir de ses poèmes, lus par Michael Lonsdale ; Salut, Monsieur de La Fontaine

20 mai 2009 : meurt à Argenteuil

novembre 2009 : Mon pays, l’Occitanie, recueil posthume dont il avait corrigé les épreuves

2012 : une rue Pierre-Gamarra est inaugurée à Argenteuil