Chronologie


10 juillet 1919 : Pierre Albert Gamarra naît à Toulouse

1927-1931 : élève à l’école du Centre (Toulouse)

1931-1936 : élève à l’école primaire supérieure Berthelot (Toulouse)

octobre 1936 : entre à l’École Normale d’Instituteurs (ENI) de Toulouse

1938 : sort « major » de l’ENI ; est nommé, pour son premier poste d’instituteur, à Lévignac (Haute-Garonne)

août 1944 : débuts comme journaliste, à Vaincre (Toulouse), dans le cadre de la Résistance ; adhésion au Parti Communiste

janvier 1945 : devient journaliste au Patriote du Sud-Ouest (Toulouse)

1948 : La Maison de feu, son premier roman, reçoit le Prix International Charles-Veillon (Lausanne) ; le roman reçoit un accueil critique très favorable

1949 devient « secrétaire de la rédaction » de la revue Europe (Paris), ce qui implique de quitter Le Patriote du Sud-Ouest, et la région toulousaine ; habite Paris avec sa femme et ses deux enfants

1951 installation à Argenteuil ; Les Lilas de Saint-Lazare, seul roman de l’auteur qui ne soit pas « méridional » ; L’assassin a le prix Goncourt (sous le pseudonyme de Silvio Michel)

1955 : Le Maître d’école ; le roman connaîtra une vingtaine d’éditions

1957 : Le Mystère de la Berlurette, premier tome d’une trilogie de romans pour la jeunesse

1961 : L’Aventure du Serpent à plumes, Prix Jeunesse

1962 : Chansons de ma façon ; La Femme de Simon

1963 : Le Capitaine Printemps

1964 : Solo, incursion dans le genre fantastique, roman relativement à part au sein de l’œuvre ; Le Pharaon de Blagaron

1966 : Six colonnes à la une ; devient rédacteur en chef d’Europe

1967 : Les Mystères de Toulouse, premier tome d’une trilogie romanesque toulousaine placée sous le signe du roman populaire

1970 : La Mandarine et le Mandarin, recueil de fables remarqué ; vers cette période, écrit Mon cartable, l’un de ses textes les plus célèbres

1972 : Le Pont sur la Clarinette

1973 adaptation des Coqs de minuit, roman publié en 1950, en série télévisée

1974 : La lecture, pour quoi faire ?

1976 : Le Sorbier des oiseaux

1977 : devient directeur d’Europe ; La Tarte aux pommes

1978 : On a mangé l’alphabet

1979 : Cantilène occitane (roman)

1985 : Le Fleuve palimpseste, paru l’année précédente, reçoit le Grand Prix de la Société des Gens de Lettres (SGDL) pour le roman

1990 Romances de Garonne (poèmes)

1995 devient président du comité d’Europe

15 juin 1996 : une école primaire portant le nom de Pierre Gamarra est inaugurée à Montauban (Tarn-et-Garonne)

2000 : spectacle à partir de ses poèmes, lus par Michael Lonsdale ; Salut, Monsieur de La Fontaine

20 mai 2009 : meurt à Argenteuil

novembre 2009 : Mon pays, l’Occitanie, recueil posthume dont il avait corrigé les épreuves ; une bibliothèque portant le nom de Pierre Gamarra est inaugurée à Andrest (Hautes-Pyrénées)

2012 : une rue Pierre-Gamarra est inaugurée à Argenteuil