Actualité

Retrouvez ici toutes les annonces liées à l’actualité récente de Pierre Gamarra et l’agenda des événements à venir. Pour connaître les parutions, publications et événements passés, merci de consulter la page dans ce lien.

Hommage


En 2019, l’Académie des Sciences, des Lettres et des Arts de Montauban avait proposé à la municipalité de célébrer le centenaire de Pierre Gamarra en donnant son nom à une artère de la ville. Le conseil municipal, par décision du 20 mai 2019, avait répondu favorablement à cette demande et choisi une rue nouvelle, dans un lotissement en cours de construction. Les travaux sont désormais, en ce printemps 2021, achevés, et la voie clairement identifiée par la pose des plaques indicatrices. En 1996, Montauban avait déjà honoré Pierre Gamarra en baptisant de son nom, en sa présence, une école de la ville. Réjouissons-nous de ce double hommage à un écrivain qui, né à Toulouse, se sentait tarn-et-garonnais de cœur, au point de souhaiter y reposer, dans le village de Bessens, à quelques kilomètres du chef-lieu. 

 Parutions 2021

             Toulouse dans l’œuvre de Pierre Gamarra, Maria Josefa Marcos Garcia, Les Cahiers de La Lomagne (2021) ISBN 9782915942774, 135 p.

             L’association Les Cahiers de La Lomagne vient de faire paraître dans un cahier spécial, un mémoire de recherche effectué en 1989 à l’université de Salamanque (Espagne) par celle qui est alors une étudiante espagnole en séjour à Colomiers, commune de l’agglomération toulousaine. Pour préparer ce mémoire de licence, rédigé en français, Maria J. Marcos Garcia avait correspondu avec Pierre Gamarra. Cet échange très intéressant est rapporté en fin de volume.

             Maria J. Marcos Garcia, qui est aujourd’hui professeur de philologie à l’université de Salamanque, indique dans l’introduction de son mémoire : 《 Gamarra ne raconte pas sa vie à Toulouse dans ses romans : ce n’est pas une autobiographie. Cependant, il projette dans ses personnages une partie de lui-même : c’est le sentiment qu’il éprouve pour sa ville. 》

             Pour cette étude, Maria J. Marcos Garcia a choisi cinq romans 《dont l’action se déroule à Toulouse pendant les années 30-40, autour de la 2ème guerre mondiale et qui lui semble présenter le mieux la ville de Toulouse modeste, cordiale et paisible, où Pierre Gamarra a passé une enfance heureuse, malgré des conditions difficiles. 》

 Il s’agit des romans suivants : La Maison de feu (1948), Solo (1964), Cantilène occitane (1979), Le Fleuve palimpseste (1984), et Les Lèvres de l’été (1986).

L’essai  est illustré de nombreux documents : extraits d’œuvres, poèmes, photographies. Outre son intérêt littéraire, cette étude nous fait voyager dans l’histoire de la ville, car, souligne Maria J. Marcos Garcia, 《 Pierre Gamarra ressuscite la ville de sa jeunesse. 》

On rappellera ici le recueil Mon pays, l’Occitanie que ces mêmes Cahiers de La Lomagne ont publié en 2009 .

1 réflexion au sujet de “Actualité”

Les commentaires sont fermés.