Actualité

Retrouvez ici toutes les annonces liées à l’actualité récente de Pierre Gamarra et l’agenda des événements à venir. Pour connaître les parutions, publications et événements passés, merci de consulter la page dans ce lien.

Hommage


En 2019, l’Académie des Sciences, des Lettres et des Arts de Montauban avait proposé à la municipalité de célébrer le centenaire de Pierre Gamarra en donnant son nom à une artère de la ville. Le conseil municipal, par décision du 20 mai 2019, avait répondu favorablement à cette demande et choisi une rue nouvelle, dans un lotissement en cours de construction. Les travaux sont désormais, en ce printemps 2021, achevés, et la voie clairement identifiée par la pose des plaques indicatrices. En 1996, Montauban avait déjà honoré Pierre Gamarra en baptisant de son nom, en sa présence, une école de la ville. Réjouissons-nous de ce double hommage à un écrivain qui, né à Toulouse, se sentait tarn-et-garonnais de cœur, au point de souhaiter y reposer, dans le village de Bessens, à quelques kilomètres du chef-lieu. 

Parutions 2020

Midi Pluriel Occitanie (printemps et été)

Le magazine Midi Pluriel Occitanie continue sa publication de nouvelles de Pierre Gamarra, commencée pour célébrer le centenaire de l’écrivain. Le numéro de printemps 2020 présente « Une femme que j’aime », nouvelle inédite écrite en 1952 et qui est, pour Gérard Cathala, « un si beau chant d’amour, de vie et de paix. »

Le numéro d’été 2020 du magazine publie (p. 12-14) un conte, qu’on peut considérer « pour enfants ». Il s’agit de La Conserve de soleil, texte inédit, rédigé sans doute à la fin des années 1940. Ce conte a pour décor l’agreste maison de Croix-Daurade, quartier du nord de Toulouse, où l’écrivain a habité jusqu’en 1949. Le texte est, comme toujours dans le supplément, présenté par Gérard Cathala.

« Pierre Gamarra poète »

Article de Claude Sicard : « Pierre Gamarra poète », dans les Annales de la société des amis de Louis Aragon et Elsa Triolet (n° 21, 2019 ; p. 332-351). Il s’agit du texte de la conférence donnée à Montauban le 11 décembre 2018. François Eychart, dans la présentation du numéro, indique : « On connaît Pierre Gamarra comme directeur de la revue Europe, comme romancier, comme biographe, sans doute moins comme poète. Pour le dixième anniversaire de sa disparition, Claude Sicard expose quelques-uns des thèmes de cette poésie qui, dans toutes ses inflexions, n’a jamais cessé d’être du côté de ceux qui revendiquent sans faiblesse du pain et des roses pour tous. »

Faites entrer l’infini : deux portraits d’Elsa Triolet

Le magazine Faites entrer l’infini  (numéro 69, juin 2020 — Société des Amis de Louis Aragon et Elsa Triolet, p. 14-16) publie dans la rubrique « Cahier Elsa », deux textes de Pierre Gamarra. Ils sont publiés sous le titre fourni par une citation du texte, « Son talent était en dehors des modes ». Ce sont deux évocations d’Elsa Triolet, que Pierre Gamarra a bien connue et pour laquelle il professe une grande amitié.

Les deux textes sont des extraits de la deuxième partie des mémoires, inédits, de Pierre Gamarra.

La vie sera belle (film, 2015)

La vie sera belle (2015, 81 minutes) : le film de Jacques Capdecomme, réalisé à partir de rencontres de personnalités toulousaines associées à la Résistance, et contenant notamment de larges entretiens avec Pierre Gamarra en 2006, est désormais entièrement disponible en accès libre sur youtube.

Parution/événement 2019

Concours de poésie Berthe Mouchette organisé par l’Alliance Française de Melbourne (Australie)


La remise des prix du 125ème concours s’est déroulée le 19 novembre 2019. Le concours a réuni 16 000 participants, 120 écoles, 1 230 finalistes. À la demande des organisateurs, nous avions proposé dix poèmes de Pierre Gamarra, choisis selon l’âge des récitants : 3 ans : La rose et le papillon ; 4 ans : La rose rouge m’a dit ; 5 ans : Ronde des escargots ; 6 ans : Chuchotis ; 7 ans : Images du soir; 8 ans : Le touriste et la tour Eiffel; 9 ans : Toi qui as froid ; 10 ans : La voix de la grenouille ; 11 ans : Je suis riche ; 12 ans : Quand les cerises seront mûres.
Pour célébrer ce 125ème concours, l’Alliance française de Melbourne fait paraître un petit livre : Berthe Mouchette celebration. Il contient,après une présentation de l’Alliance française, vingt-cinq poèmes de différents poètes français avec leur traduction en anglais. Et parmi eux figure (pp.74-75) le poème « Mon cartable», dont voici la première strophe dans sa version anglaise :       

My school bag


My school bag has a thousand smells,

My school bag smells of apple,

Of book, ink, eraser

And couloured pencils

1 réflexion au sujet de “Actualité”

Les commentaires sont fermés.