Uncategorized

Présentation d’un carnet tiré des archives: Fabulas (ébauches, inédits)

Ce petit carnet Fabulas, d’une cinquantaine de pages, a été rédigé au début des années 50. Il contient plusieurs écrits dont certains sont restés inédits. Ces textes manuscrits sont parfois raturés, parsemés de petits dessins. L’utilisation ou non de ces ébauches nous éclairent sur les méthodes de travail de l’écrivain.

En voici le contenu :

  • La couleur des choses, poème inédit
  • Chanson de la source, poème inédit
  • Chanson des chats, poème inédit mais qui annonce plusieurs poèmes ultérieurs
  • Deux contes inédits dont Le pays où la vie était rose et Conte de la neige chaude.
  • Le coq en bois, poème inédit dont le thème sera repris dans plusieurs contes.
  • Un escargot des Charentes, poème inédit, repris modifié (Dans la ville de Dijon 1963)
  • Un camion de dix-huit tonnes, poème inédit, repris modifié (Chanson du camion 1963, La jeune automobile 1970)
  • La belle et la pelle, inédit. Des paronymes seront souvent utilisés plus tard dans les titres de fables : Le lapin et le latin, Le renard et le cordeau, Le cigare et la fourmi.
  • Delphine la coquette, inédit, annonce plusieurs fables dont l’héroïne est Caroline.
  • Une jeune souris, poème repris dans Salut M. de La Fontaine (édition ART 2005)
  • Dans un wigwam, poème repris dans ABC (La Farandole 1972)
  • Plusieurs notes brèves ou ébauches de poèmes.

Les exemples suivants illustrent le devenir de certains de ces écrits.
Le poème Dans un wigwam apparaît, tel quel, quelques vingt ans plus tard, dans l’album « ABC », à la lettre W, avec des illustrations de Károly Reich.

Dans son Wigwam un Indien
regardait les Wagons d’un train
roulant à travers la prairie
Et l’Indien dans sa rêverie
regrettait les bisons
chassés par les Wagons.

Un coq en bois est un poème de 16 strophes de 3 vers, constituant une sorte de chanson enfantine scandée par des rimes répétées. Il a pour sujet la lutte du peuple contre l’arbitraire des puissants. Ce thème se retrouvera souvent dans l’œuvre de Pierre Gamarra. Tel le conte La rose des Karpathes paru en 1955 à La Farandole et réédité en 1993 avec une dédicace nouvelle : « Aux serfs, aux croquants, aux citoyens libres. »
En 1973 Pierre Gamarra en collaboration avec les élèves des écoles des Hautes-Pyrénées a écrit le conte Chantepierre et Gras-gras-gras édité par La Farandole avec des dessins de René Moreu : le sculpteur Chantepierre dont les ciseaux font chanter la pierre donne une leçon au terrible roi Gras-gras-gras et lui impose ce décret : « Le roi doit obéir au peuple. »
Le conte La tisane arc-en-ciel paru en 1977 à La Farandole raconte l’histoire du bourgmestre Martin qui se croyait supérieur aux autres et que les habitants de la ville transformeront grâce à la tisane arc-en-ciel.

Le poème « Une jeune souris » (qui raconte les aventures d’une souris qui se laisse surprendre en train de ronger des livres) est repris, modifié, en 2005 dans le recueil de fables « Salut, Monsieur de La Fontaine » avec le rajout d’une morale et un texte simplifié dans un souci de plus d’efficacité et de clarté. On peut écouter Pierre Gamarra lisant « La souris et le livre » dans la rubrique : Pierre Gamarra aujourd’hui.

Quant au conte très court « Conte de la neige chaude », il montre la permanence de l’intérêt de l’écrivain pour le merveilleux et son goût particulier pour les contes de Noël. Il annonce nombre de contes et de nouvelles sur ces thèmes.

Pour terminer voici un curieux texte inédit : Le pays où la vie était rose
Alors l’enfant arriva au pays où la vie était rose. Tout était rose dans ce pays : les maisons, les arbres, les rivières, les gâteaux, les lunettes, les animaux et même les hommes et même les femmes. Le Président était rose. Le premier ministre était rose. Et la mort avait un crâne rose, des dents roses, des tibias roses.

1 réflexion au sujet de “Présentation d’un carnet tiré des archives: Fabulas (ébauches, inédits)”

  1. on se rend compte là encore de l’étendue et de la qualité de son oeuvre toujours humaniste défendant la fraternité , la justice , la liberté et tant de bonnes valeurs ….

Répondre à gabrielle1920 Annuler la réponse.

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s